Cigar Box Guitar

H61

  

4cordes_FF 4cordes_FF2 CBG_JH CBG_robaina CBG_the-City Davidoff_3c Davidoff_N3 Flor_de_Selva Gothic Hendrix_CBG_1 John_Bolin_tribute La_GLORIA_CUBANA Robert_J Robert_Johnson fidel_castro pinarbox salamandre

 

 

Histoire de la "cigarbox guitar"

On trouve des preuves de l'existence d'instrument fait en boîte à cigares de 1840 à 1860. La plus ancienne preuve illustrée d'un instrument de boîte à cigares connue est une gravure datant de 1876 montrant deux soldats de la guerre civile dans un camp, l'un jouant avec un violon fait de boîte à cigares (cigar box fiddle). La gravure a été créé par l'illustrateur et artiste Edwin Forbes, qui, sous la bannière du journal Frank Leslie Illustrated, a travaillé pour l'armée de l'Union.

La gravure a été incluse dans l’œuvre de Forbes: "Life Stories of the Great Army". Dans la gravure, on voit clairement sur la boîte à cigares composant le violon la marque de cigares «Figaro». En plus de la gravure, les plans pour un banjo en boîte à cigares ont été publiés par Daniel Carter Beard, co-fondateur des Boy Scouts of America, en 1884 , dans le livre "Christmas Eve With Uncle Enos.".

Les plans, finalement rebaptisés ‘How to Build an Uncle Enos Banjo’(Comment construire un Banjo oncle Enos) pour le livre de Beard: "American Boy’s Handy Book" sont incorporés dans l'édition de 1890 comme matériel supplémentaire à l'arrière du livre. Ces plans font l'impasse sur l'histoire de l'instrument, mais montraient étape par étape, la description d'un banjo sans frettes de 5 cordes fait d'une boîte à cigares. Il pourrait sembler à première vue que les premiers instruments en boîte à cigares étaient extrêmement primitifs, mais ce ne fut pas toujours le cas.

La Grande Dépression des années 1930 a vu une résurgence des instruments de musique faits maison. Les temps étaient durs dans le sud et pour se divertir les gens assis devant le porche de leur maison chantaient leur blues. Les instruments de musique étaient hors de portée de tout le monde, mais une vieille boîte à cigares, un morceau de manche à balai et quelques fils tirés de la moustiquaire de la porte et une guitare était née.

Renouveau 

 Une renaissance moderne de ces instruments (aussi connue comme la Cigar Box Guitar Revolution) a eu lieu dans les années 2000 et continue de nos jours avec une augmentation des constructeurs et/ou interprètes de CBG. Cette révolution a eu lieu aux États-Unis d'abord avec des musiciens underground qui se produisent régulièrement dans des festivals dédiés à cet instrument ou lors des festivals de blues. Citons, entre autres, Justin johnson, Docteur Oakroot, Johnny Lowebow, Tomi-O, Richard Johnston, Ted Crocker, Seasick Steve ou encore Shane Speal, autoproclamé "King of Cigar Box Guitar" (roi de la guitare de boîte à cigares).

Cette renaissance moderne est parfois due à l'intérêt pour les Jugband et de la culture du Do It Yourself (DIY traduisible par: fais-le toi-même), une boîte de cigares est relativement bon marché si l'on considère d'autres facteurs, tels que les cordes et les délais de construction. Beaucoup de CBG modernes peuvent donc être considérées comme un type de pratique en lutherie, et avec la possibilité d'y ajouter de nombreuses touches personnelles, telles que l'ajout de micros piezzos ou électromagnétiques ou de cônes résonateur comme sur les guitares Dobro.